Faune alpine Zoo des marécottes - Valais - Suisse

Faune alpine

Environnement :
La montagne est inhospitalière, avec ses falaises abruptes, ses rochers dénudés, sa végétation éparse et ses températures extrêmes. Et pourtant de nombreuses espèces animales et végétales s’y sont implantées et se sont adaptées pour survivre dans ce milieu hostile.

Urbanisation de l'homme :

La chaîne montagneuse des Alpes, au cœur de l'Europe, est le massif montagneux important le plus urbanisé au monde, il est pourtant encore riche en biodiversité. Certaines espèces sont inféodées aux milieux d'altitude, d'autres y ont été contraints par la pression qu'exerce l'homme sur leurs biotopes d'origines.

Adaptation de la faune :
L’hiver est sans l’ombre d’un doute la saison la plus dure. La nourriture se fait rare et la neige rend les déplacements difficiles. À cette période de l’année, le principal souci des animaux est d’économiser leur énergie en réduisant leur activité au strict minimum: se nourrir. Le reste du temps, ils bougent le moins possible. Certaines espèces, comme la marmotte, poussent même cette inactivité jusqu’à hiberner.

Chaque type d’adaptation au milieu comporte des avantages et des inconvénients. Ainsi, de nombreux mammifères et certaines espèces d’oiseaux changent de couleur lors de la mue saisonnière. Mais quelle est la meilleure solution? Si le blanc, qui se fond avec la couleur de la neige, offre une bonne protection contre les prédateurs, une couleur foncée conserve mieux la chaleur.